Bébé couche libéré !

L’hygiène naturelle infantile au quotidien

  • Accueil
  • > Recherche : hygiène naturelle infantile

11 mars, 2010

On parle de l’HNI dans le JT de France 2

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 19:39

Mardi soir, France 2 consacrait l’un des reportages du journal télévisé au thème du maternage « intensif » :

il sera encore visible quelques jours sur internet

http://jt.france2.fr/20h

(cliquer sur Mardi 9 puis, une fois la video chargée, dans le menu déroulant, chercher « Le maternage total », quel titre…. bref !)

Le reportage met en avant des familles qui allaitent « longtemps », cododotent et pratiquent l’HNI. Mais il donne aussi la parole à des « spécialistes », forcément plutôt défaborables à l’allaitement long et au cododo (il aurait été tellement plus intéressant d’interviewer Isabelle Filliozat, par exemple). Je remarque néanmoins qu’aucun expert n’a parlé de l’hygiène naturelle infantile, peut-être parce que l’émission a jugé que c’était tellement farfelu que ça n’en valait pas la peine ;)

Cela dit, il est vrai que des mères allaitent longtemps parce qu’elles sont mal dans la peau, incitant inconsciemment leur enfant à ne pas se sevrer, il est vrai aussi que des mères mettent leur bébé dans le lit avec aussi un but inconscient de s’éloigner un peu du conjoint, mais ces « problèmes » sont, j’en suis sûre, la partie supérieure de cet iceberg que représente le maternage, l’autre face étant constitués des familles maternantes bien dans leur peau, dans leur maternage, dans leur sexualité et tout et tout !!!!!!! (d’ailleurs, la vision du lit supposé conjugal comme seul lieu d’intimité pour le couple va-t-elle un jour enfin évoluer ?)

Quoi qu’il en soit, que des familles bien dans leur maternage soient ainsi représentées, me semble déjà un petit pas vers le progrès.

Vous pouvez d’ailleurs écrire à la chaîne pour leur faire part de vos remarques et opinions, souvent cela les aide à aborder les choses autrement par la suite !

 

5 février, 2010

Les culottes d’apprentissage

Classé dans : Non classé — hygienenaturelle @ 18:24

Les culottes d’apprentissage (aussi appelées culottes d’entrainement) sont des culottes « comme les grands » mais dotées d’une épaisseur absorbante. Les culottes d’apprentissage sont pratiques pour éviter d’être complètement trempés, tout en permettant de ne pas perdre la sensation d’humidité pour changer son enfant dès qu’il est mouillé. De plus, les culottes d’apprentissage se mettent à l’enfant quelle que soit sa position : debout, assis ou allongé.

Que l’on pratique l’hygiène naturelle infantile ou que l’on désire accompagner son enfant sur le chemin de la continence (appelée également « propreté »), les culottes d’apprentissage pourront faciliter votre quotidien.

Les culottes d’apprentissage peuvent également se décliner en version imperméable : en laine, en PUL, voire en polaire.

Nouveau : certaines culottes d’apprentissage sont en formes de shorts, de bloomers ou même de sarouels.

Petit tour d’horizon des culottes d’apprentissage (prix variant de 10 à 20 €) :

Des culottes MADE IN FRANCE

culottescolorees.jpg 

Culottes à froufrous Fleur de mai 
En coton et intérieur en velours de coton bio
Tailles : Medium (8-12 kg) et Large (+ 12 kg)
Ces adorables culottes d’apprentissage s’ouvrent et de ferment par pression sur les côtés, pour faciliter le change en cas de selles et pour un séchage plus rapide. Brodées, elles ont des volants derrière, et apportent ainsi une touche raffinée. Le devant est brodé.

culottefroufrouarriere.jpg 

Culottes qui s’ouvrent Fleur de mai
En coton bio
Tailles : Small (jusqu’à 8 kg), Medium (8-12 kg) et Large (+ 12 kg)
Ces culottes bio, qui s’ouvrent sur le devant, par pressions, permettent de proposer très rapidement à son tout-petit d’éliminer. L’intérieur est en velours de coton bio et l’extérieur en jersey de coton bio. Elles sont idéales pour pratiquer l’hygiène naturelle infantile.

mauvecopy.jpg 

Sarouels Les couleurs de l’HNI
En coton et coton bio
Tailles : Small (0-4 mois), Medium (4-12 mois) et Large (1-3 ans)
Ces sarouels sont idéaux par beau temps, mais ils peuvent aussi habiller votre tout-petit par temps frais, couplés avec des jambières : dans ce cas, bébé n’aura pas de surface de peau à l’air. Ces sarouels d’apprentissage sont en coton Okotex 100 et sont dotés d’un insert en coton bio et chanvre. Ils sont de fabrication artisanale française. Ils permettent de pratiquer l’hygiène naturelle infantile ou d’accompagner son bambin vers la continence de façon plus discrète et plus mode.

Des culottes fabriquées en Europe

mokomaxi.jpg

MokoMaxi (culottes en laine feutrée)
En laine feutrée, ces culottes sont  fabriquées en Autriche. Elles protègent des fuites et s’enfilent et se baissent facilement. On peut les mettre sur une culotte absorbante, sur un lange, sur un insert ou à même la peau.

Des culottes fabriquées aux Etats-Unis

culottelaine.jpg

Culottes en laine Little Beetle
Laine de mérinos 100 % bio
Tailles : taille 1 : 1-2 ans, jusqu’à 12,7kg
taille 2 : 2/3 ans, jusqu’à 15,5kg
Coloris naturel
De charmantes petites culottes en laine, à porter telles qu’elles ou par dessus un insert ou un lange préplié. Elles sont idéales pour pratiquer l’hygiène naturelle infantile car leur coupe est fine et favorise la liberté de mouvement et parce qu’elle permet d’apporter une touche d’imperméabilité. De plus, elles ne font pas culottes d’apprentissage et sont discrètes.

symphoniefleurs.jpg 

Shorts d’apprentissage Ditto Daddy
Insert en chanvre, short en coton. Fabriqués par une maman couseuse américaine.
Ces petits shorts d’apprentissage très tendances sont utilisables toute l’année : en hiver, couplés avec des jambières, ou tels quels en été. Le tout-petit aura ainsi l’air plus habillé que s’il portait une simple culotte d’apprentissage ou une couche et, de plus, il n’aura pas une partie de la cuisse à l’air. Leur coupe est différente selon qu’il s’agit d’un modèle garçon ou fille (même si certains modèles peuvent être utilsés de façon mixte), pour un effet plus seyant. Non imperméables mais néanmoins très efficaces, les shorts d’apprentissage Ditto Daddy sont dotés d’un insert en chanvre détachable par pressions, pour un séchage plus rapide. Le chanvre est connu pour ses capacités d’absorption et son aspect écologique (il est peu gourmand en eau et ne nécessite pas l’emploi de pesticides). Sans que ces shorts d’apprentissage soient complètements bio, bébé aura donc néanmoins les fesses au contact d’un tissu sain.
Avis d’utilisatrice : la taille 12 mois est utilisable de 6 mois à au moins 12 mois (voire jusqu’à la continence, si bébé est fin). La taille 18 mois convient de 12 mois (si l’enfant est potelé) à au moins deux ans (en général, il ira même jusque 3 ans, si besoin).

ecapantsbassedef.jpg

EcaPants
Les EcaPants sont très jolies et très fonctionnelles. Spécialement conçues pour l’hygiène naturelle infantile, elles s’ouvrent en un clin d’œil, tout en restant fixées à la taille, pour une proposition express et facile. Conçues par une maman américaine, on peut y rajouter un insert supplémentaire, si besoin. D’une grande efficacité en cas d’accident, les EcaPants peuvent s’enlever et se mettre en pressionnant la ceinture, ce qui permet de l’enlever sans en mettre partout, en cas de selles. Les modèles imperméables sont aussi fiables qu’une couche tout-en-un, tout en étant plus compatibles avec l’usage du pot. Les EcaPants peuvent aussi être utilisées pour l’accompagnement vers la « propreté » (continence) des bambins ayant l’habitude de porter des couches.  Cousues aux Etats-Unis, les EcaPants sont imperméables (grâce à l’extérieur en PUL) ou pas, à velcro ou à pressions.

Des culottes fabriquées dans le cadre du commerce équitable

culottesinges.jpg 

Culottes d’apprentissage Under the Nile
Taille 18 mois-4 ans
Coloris blanc, motif singes ou à fleurs
Fabriquées en Egypte, les culottes d’apprentissage Under the Nile en 100 % coton biologique vont généralement aux bébés, dès 7-8 mois et peuvent être portées jusque 4 ans, si besoin. Ce sont des culottes bien élastiques qui ne gênent pas les mouvements. D’épaisseur très fines, elles sont très confortables.

learneroct3.jpg

Culottes d’apprentissage Little Beetle
Fabriquées en Inde dans le cadre du commerce équitable
Coton biologique
Tailles : Small (jusqu’à 8 kg), Medium (8-12 kg) et Large (+12 kg)
Coloris vert, bleu ou orange
En velours de coton bio, ces culottes d’apprentissage sont à la fois efficaces et dotées d’une entrejambe fine, pour permettre une liberté de mouvement optimale. Elles s’ouvrent à l’aide de pressions sur les côtés pour faciliter le change en cas de selles et pour un séchage plus rapide. La taille S se porte dès les premiers mois, ce qui la rend compatible avec la pratique de l’hygiène naturelle infantile avec un bébé.

 

14 octobre, 2009

Réunions HNI

Classé dans : — hygienenaturelle @ 14:36

Les réunions de l’association Materner sans couches :

- Grenoble

Contact : Aurélie Touzé

asso@hygienenaturelleinfantile.com

09 52 75 40 41
1 fois par mois, à Grenoble.

- Annecy

Contact : Murielle Favre

mufavre@hotmail.com

04 50 19 03 06 ou 06 11 70 32 23

Réunion HNI tous les 2 mois (peut-être plus si demande), à Sevrier et ailleurs sur demande, pour un groupe de plusieurs personnes.

- Lyon
Planet-bambin
Activités récréatives et de loisirs pour futurs et jeunes parents.
09 53 92 19 83
www.planet-bambin.fr

- Langres (entre Dijon en Chaumont)

Contact : Muriel Boisselier


06 61 48 46 52

Fréquence à définir.

- Vers Montpellier :

Contact : Isabelle CAZALET, le crès (34 920)

alisabel.danslaprairie@yahoo.fr

Fréquence à définir. Première réunion le lundi 25 janvier, à partir de 14 H 30.

 Si vous souhaitez organiser des réunions proches de chez vous ou à votre domicile, contactez-nous !

 

Les réunions HNI d’autres associations ou boutiques :

- Association PapotiPapota  : les réunions HNI ont lieu à la Maison de la Vie Associative de Béziers. Fréquence : tous les 2 mois (ils deviendront mensuels si la demande augmente). Les dates sur www.papotipapota.com
inscription obligatoire : info@papotipapota.com

- Natbé 10 boulevard Auguste Blanqui, 75013 Paris Tél :  09 50 42 62 82 www.natbe.fr (voir Ateliers). 1 fois par mois                                                                                                                                                                                                             – Idées pour les parents : Au Cocon des Parents 1er étage du marché bio Caron Rue Augustin Fresnel Z.I. Antony 92160 Anton. Le samedi, une fois tous les deux mois environ, de 16h à 18h30. Inscription conseillée auprès de Mélissa : melissa.plavis@gmail.com Dates : http://www.idees-parents.com/Reunion-Hygiene-naturelle

- Ponctuel :
Réunion de partage autour de l’Hygiène Naturelle Infantile (HNI)
Le dimanche 4 juillet à 14h à Liffré (35)
Contacts : elsamilvoy@free.fr ou 09 50 06 50 49
morgane.koala@yahoo.fr ou 02 23 37 13 27

2 septembre, 2009

Une star parle de l’HNI

Classé dans : General,Non classé,Temoignages — hygienenaturelle @ 14:20

Je ne sais pas du tout qui est cette actrice mais en tout cas c’est une mère qui pratique l’hygiène naturelle infantile et qui cododote emoticone

L’interview est en anglais, sous-titrée en espagnol : http://espanol. mujer.yahoo. com/blog/ Mamas-Famosas/ 71/Mayim- Bialik-de- dolo-adolescente -a-mam-poco- convencional

Un autre lien en anglais ici : http://omg.yahoo.com/blogs/goddess/spotlight-to-nightlight-mayim-bialik-from-teen-icon-to-unconventional-mom/270
 

 

6 juillet, 2009

Les réunions HNI de Materner sans couches

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 14:10

- Grenoble

Contact : Aurélie Touzé

asso@hygienenaturelleinfantile.com

09 52 75 40 41
1 fois par mois, à Grenoble.

- Annecy

Contact : Murielle Favre

mufavre@hotmail.com

04 50 19 03 06 ou 06 11 70 32 23

Réunion HNI tous les 2 mois (peut-être plus si demande), à Sevrier et ailleurs sur demande, pour un groupe de plusieurs personnes.

 

- Langres (entre Dijon en Chaumont)

Contact : Muriel Boisselier


06 61 48 46 52

Fréquence à définir.

- Vers Montpellier :

Contact : Isabelle CAZALET, le crès (34 920)

alisabel.danslaprairie@yahoo.fr

Fréquence à définir.


Si vous souhaitez organiser des réunions proches de chez vous ou à votre domicile, contactez-nous !

 

Les réunions HNI d’autres associations ou boutiques :

- Association PapotiPapota  : les réunions HNI ont lieu à la Maison de la Vie Associative de Béziers. Fréquence : tous les 2 mois (ils deviendront mensuels si la demande augmente). Les dates sur www.papotipapota.com
inscription obligatoire : info@papotipapota.com

- Natbé 10 boulevard Auguste Blanqui, 75013 Paris Tél :  09 50 42 62 82 www.natbe.fr (voir Ateliers). 1 fois par mois                                                                                                                                                                                                              – Idées pour les parents : Au Cocon des Parents 1er étage du marché bio Caron Rue Augustin Fresnel Z.I. Antony 92160 Anton. Le samedi, une fois tous les deux mois environ, de 16h à 18h30. Inscription conseillée auprès de Mélissa : melissa.plavis@gmail.com Dates : http://www.idees-parents.com/Reunion-Hygiene-naturelle

4 juillet, 2009

HNI tardif

Classé dans : Non classé,Temoignages — hygienenaturelle @ 20:40

« J’ai découvert l’hygiène naturelle infantile un peu avant les 1 an de ma fille, au moment où elle a commencé à marcher. C’est son refus des couches qui nous a aidé à tenter l’aventure.

Au début, nous l’avons laissé fesses nues dans la maison pour apprendre à repérer ses signaux.

Nous avons essuyé beaucoup de pipis et de cacas (ce qui est aussi le cas avec le n°2 avec qui nous pratiquons l’HNI depuis ses 1 mois 1/2). Il lui a fallu du temps pour associer le pot avec le fait de faire pipi et caca.

Quand je sentais le pipi imminent, je guettais et il m’est arrivé de me précipiter avec le pot pour récolter les dernières gouttes de pipi. J’essayais de la perturber la moins possible dans ses activités !

Elle a d’abord fait caca dans le pot (peut-être pour le confort de la position). Ensuite, les pipis, si je proposais au bon moment. Elle avait plusieurs motivations : le plaisir d’être les fesses à l’air et l’horreur de se retrouver dans une flaque de pipi (ça glisse énormément sur notre carrelage). Quand je n’étais pas assez disponible pour répondre à ses besoins, j’utilisais les couches lavables sans protection pour pouvoir la changer tout de suite.

Et puis un jour le déclic : c’est elle qui a demandé le pot (elle avait 18 mois). A partir de là j’ai osé enlever les couches, même pour les sorties.

A noter aussi que pendant cette période, notre fille est allée en crèche et chez une assistante maternelle avec des couches.

Ce fut une période très enrichissante, qui nous a permis de tisser des liens très fort et d’établir une meilleure communication avec notre fille.  »
Isaline

4 juin, 2009

L’HNI dans la presse

Classé dans : Non classé — hygienenaturelle @ 10:08

Si l’hygiène naturelle infantile n’avait généralement pas bonne presse jusqu’à présent (on n’en parlait pas, ou bien uniquement pour dénigrer la « méthode »…), sauf dans le magazine Grandir Autrement bien sûr, et dans quelques ouvrages récents de maternage, je ne suis pas mécontente de me dire que mon livre aura un peu permis de faire parler de l’HNI dans la presse.

En effet, pour l’instant, le magazine Biocontact a consacré une petite chronique sur mon livre dans son numéro de juin et le quotidien Le Dauphiné Libéré a fait paraître tout un article sur le sujet, par le biais de la parution de mon livre. L’article est plutôt positif et bien écrit, même s’il comporte une fois le mot méthode à propos de l’HNI et même s’il y a quelques fautes (la conférence, par exemple, aura lieu le 12 juin…). La photo est sympa, dommage qu’on y voie pas mon joli Tonga multicolore emoticone

articlehnidl.jpg
Espérons que cela continue en bonne voie et que l’HNI continuera à se faire connaître emoticone

6 mai, 2009

Parution de mon livre HNI

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 9:34

Mon « bébé » sera disponible le 12 mai en librairie (ou ailleurs !) sous le titre Conseils et astuces pour élever son enfant sans couches (ou presque !). Il est édité par Le Souffle d’or http://www.souffledor.fr/boutique/produits_conseils-et-astuces-pour-elever-son-enfant-sans-couches__3170.html

En attendant, je viens de le recevoir et j’ai hâte de recevoir des retours de lecteurs et lectrices ! emoticone

sanscouchescouv.jpg

En voici le sommaire :

Sommaire

 

L’HNI, qu’est-ce que c’est ?

HNI, EC ou communication avant tout

L’HNI n’est pas une méthode

Comparaison avec l’allaitement

Une meilleure relation avec son enfant

Physiologie de l’élimination

Accompagner la constipation

Un retour en arrière ?

Bien-être et écologie

Schéma corporel et sexualité future

Un HNI, des HNI…

Mon expérience

L’objectif

Votre tout-petit est compétent !

Quand c’est bébé qui réclame l’HNI

 

L’avis des « professionnels »

L’expérience du Dr Sarah Buckley

L’avis du Dr William Sears

Les études réalisées

La vision clinique

 

L’HNI dans le monde

La Chine et ses pantalons fendus

En Inde : une tradition qui perdure

Aux États-Unis : une pratique relativement courante

Chez les Amérindiens : les bébés Inuits nus, malgré le froid

Témoignage du Canada

En Australie : tradition ou phénomène récent ?

En Afrique : des familles généralement très à l’écoute des besoins d’élimination

En Afrique du Nord et Proche-Orient : des bébés bien enveloppés

En Russie, une pratique qui varie

Témoignage d’une allemande

Témoignage d’Angleterre

Ça bouge en Europe de l’Est

En France : une tradition du « dressage »

 

Franchir le cap…

Pas pour vous ?

Ne pas être prêt

Quand un parent est prêt et pas l’autre

Faire le deuil des lavables

S’accepter, et accepter les « ratés » de la communication

 

Comment faire ?

Y a-t-il un « bon » moment ?

Une phase d’observation

Les 4 « outils » de l’HNI

Proposer à son enfant d’éliminer

Présentation de différents récipients

Avec les garçons : apprendre à bien viser…

 

Comment habiller bébé ?

Avec couches ou sans couches ?

Utiliser des couches jetables ?

Les langes : économiques et pratiques

La MokoMidi

Les culottes d’apprentissage

Des culottes qui s’ouvrent devant

D’autres options

Les pantalons « chinois »

Fesses nues

Par temps froid

Babygowns et kimonos

 

Pas à pas

Les signes autour de l’élimination

Mettre des langes sans Snappi

Installer un lange préplié (prefold) avec un élastique

Mettre une MokoMidi

 

Idées de « bricolages »

Coudre une ceinture

Coudre un lange préplié

Insert pour slip

Petites culottes simplissimes

Tricoter des jambières

Tablier imperméable pour les genoux

Protection pour siège auto à tricoter

Tricoter une culotte qui s’ouvre

Babygown « bricolé »

« Kimono » long

Fond de pot de voyage

Petites toilettes sèches

 

Dormir et/ou pratiquer l’HNI

La nuit, c’est plus facile…

HNI de nuit et cododo

Dur, dur ?

Que faire du pipi ?

Sur quoi dormir ?

Petits garçons sans couches et problèmes techniques…

Avec couches

Le meilleur moment pour pratiquer ?

 

L’hygiène naturelle infantile au quotidien

Les sorties

Quand bébé est porté

En voiture

Les vacances

Les réunions entre parents

 

Des cas particuliers

Si l’HNI est tardif…

Avec les bambins

Avec plusieurs enfants (jumeaux, enfants rapprochés)

L’HNI à mi-temps

Avec un enfant handicapé

En péniche

En roulotte

 

Le monde autour…

En public

L’entourage

Les enfants

 

Quand bébé est gardé

Adaptation du bébé

Des nounous ouvertes

Avec des bambins, c’est plus facile !

L’HNI jusqu’à la porte de la garderie

 

Réserves et doutes

Sale, l’urine ?

Une pratique trop compliquée à mettre en œuvre ?

Toute la place ?

Le porter comme un étendard…

Un réflexe conditionné ?

Un truc venu d’ailleurs

À la mode ?

Cachez ces parties génitales…

L’intimité de bébé

 

Les difficultés

Les problèmes de communication

Bébé gros dormeur

Les rythmes qui évoluent et les nouvelles acquisitions

Une période délicate autour des 9-10 mois

Grève du pot

Quand on n’est pas disponible

Brûler les étapes

De l’importance du lâcher prise

Quand un parent pratique « à reculons »

Les enfants non dérangés par le mouillé

 

Se respecter les uns les autres

 

Liens et ressources

Les boutiques

Faire soi-même

Livres

DVD

Dépliants 

Liens web

 

 

 

13 avril, 2009

Contre les idées reçues

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 15:14

Voici quelques notes que j’ai écrites après avoir lu un article assez dépréciatif sur l’HNI paru dans un magazine dont je ne citerai pas le nom.

Amalgame entre l’hygiène naturelle infantile (HNI) et le dressage ayant pour but la « propreté » du bébé
En matière d’HNI, il convient de faire la distinction entre être continent (c’est-à-dire ce que l’on appelle communément être « propre ») et le fait de savoir communiquer autour de ses besoins d’élimination, éventuellement savoir se retenir un peu si les parents tardent à proposer le pot et le fait de savoir relâcher ses sphincters une fois que l’on est au-dessus du pot ou d’un récipient consacré à cet usage. Cela, un bébé peut le faire, mais il ne s’agit aucunement de « propreté ». D’ailleurs, les parents n’apprennent rien à l’enfant, si ce n’est éventuellement à communiquer plus clairement leur besoin. Au contraire, ce sont les parents qui apprennent à repérer les signaux que leur émet leur bébé. De son côté, l’enfant est davantage en contact avec les signaux que lui envoie son propre corps.

HNI contraignante
Selon certains, cette pratique demanderait une immense disponibilité, requérant d’être à l’affût constant, etc. C’est encore là un préjugé dont est victime l’HNI. En réalité, certes être parent est un réel job, et certes les parents peuvent en effet être à l’affût les premiers temps. Mais au fil du temps, très rapidement, la communication est en place et personne ne se soucie plus de la chose, si ce n’est lorsque l’enfant signale ou aux périodes où l’enfant élimine, comme au réveil ou après les tétées.

En matière d’HNI, ce ne sont donc pas les parents qui dirigent les choses, mais au contraire, ce sont les parents qui répondent aux besoins d’élimination de leur enfant, tout comme ils comblent par ailleurs ses besoins de se nourrir, de dormir, etc.

Cela embête bébé
Je n’arrive pas comprendre que l’on puisse dire qu’un bébé ne puisse pas avoir envie d’être « propre ». Il ne peut peut-être pas vouloir être continent puisque bien sûr c’est hors de ses facultés, mais ne pas vouloir être dans des couches souillées, c’est la cause de bien des pleurs des bébés ! D’ailleurs, bien des parents peuvent témoigner qu’ils sont « venus » à l’HNI parce que leur enfant ne faisait ses besoins qu’une fois la couche ouverte. C’est donc justement pour éviter les pleurs de frustration et y répondre que la plupart des parents pratiquent l’HNI.

D’ailleurs, l’HNI permet au bébé de bénéficier du confort de ne pas demeurer dans une couche souillée (car même si les parents changent souvent leur bébé, ils ne savent pas toujours lorsque celui-ci a fait pipi, d’autant que les pipis d’un bébé portant des couches sont très rapprochés, comme le démontrent plusieurs études récentes), mais aussi de bénéficier d’une réelle liberté de mouvement, d’éviter certaines coliques dues au fait d’avoir des couches légèrement serrées à la taille. Il permet au bébé de ne pas se couper des sensations que lui envoie son corps (le fait d’être mouillé, d’avoir la vessie pleine, etc.). En réalité, le simple bon sens nous permet de comprendre que les couches, même ultra fines et ultra absorbantes, ne sont pas une panacée, preuve en est les crèmes qu’il faut parfois appliquer pour réparer les « dégâts » qu’elles occasionnent.
Pour les parents, c’est la satisfaction de répondre à tous les besoins de leur enfant, quels qu’ils soient, qui enrichit leur confiance en eux et leur sentiment de compétence en tant que parents. C’est le plaisir de développer une communication fine et donc une relation privilégiée.

Ainsi, le but de l’HNI ne réside pas dans la continence précoce, les enfants n’étant de toute façon généralement pas continents avant 18 mois-2 ans (sauf la nuit car, en effet, la continence nocturne survient très tôt chez les « bébés HNI »).
Ce pourquoi bien des parents témoignent d’avoir des « accidents » plus ou moins chaque jour, sans y accorder trop d’importance, puisque le but n’est pas de « recueillir » tous les pipis et selles.

Les experts sont « contre »
Sans doute les experts de la vieille école sont-ils contre cette pratique qu’ils assimilent à un dressage, en se référant à des études menées dans les années 70. Mais de nombreuses études scientifiques récentes viennent apporter un éclairage nouveau, à la lumière d’expériences faites sur des bébés non dressés, justement. J’en dénombre de nombreuses dans le livre que j’ai écrit sur le sujet et qui va paraître en mai…

28 février, 2009

Sarouels d’apprentissage

Classé dans : Non classé,Pret a porter — hygienenaturelle @ 20:06

Je ne peux pas résister à l’envie de vous montrer les premiers sarouels que nous venons de mettre au point en famille. Ils sont spécialement conçus pour l’hygiène naturelle infantile ou aussi pour la période de transition entre les couches et la continence.

Ils se portent avec le bas (les « pattes », si on peut dire) du sarouel autour des genoux. Ils sont dotés d’un insert absorbant.

Par temps frais, on peut même rajouter des jambières et bébé/bambin n’aura ainsi pas le haut de la cuisse au frais, comme avec une culotte.

dsc01499.jpgdsc01512.jpg

 

dsc01510.jpg dsc01500.jpg

Voilou, il ne nous reste plus qu’à perfectionner la technique emoticone

12
 

adelinestephane |
Ensemble, sur le chemin du ... |
lesmathuanewyork |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 4grar
| relais de Dole
| carlafaria