Bébé couche libéré !

L’hygiène naturelle infantile au quotidien

12 octobre, 2009

pot de bébé d’antan

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 15:19

Hier, j’ai dégoté ce pot en émail sur un vide-grenier.

dsc03233.jpg

Il a exactement la même forme que les pots chinois HNI en plastique que l’on peut trouver aujourd’hui. Si ce n’est qu’il a la poignée en plus et est plus stable pour un bambin qui voudrait s’asseoir dessus seul.

Bref, c’est le pot idéal pour un bébé ! A quand ce genre de pot réintroduit dans le commerce ?

3 octobre, 2009

le début de la continence ?

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 21:21

A part les jours où il y a un fait marquant qui le perturbe, petit Koala passe des journées sèches à peu près un jour sur deux, ces derniers temps.

Les jours avec un accident ou refus ou deux, c’est d’ailleurs plutôt des jours où je suis fatiguée  emoticone

Et petit Koala ne fait plus que sur le pot, seul, à part au réveil de ses dodos.

Dehors, il ne fait toujours que sur sa Potette (pot de voyage), pas moyen de lui faire faire autrement depuis cet été !

Et les nuits sont toujours sèches à 98-99 % emoticone

Bon, il y aura peut-être encore une petite phase de régression ou deux, histoire de créer un rebondissement, mais ça commence à sentir le début de la fin de l’HNI…

22 septembre, 2009

HNI à partir de 13 mois

Classé dans : Non classé,Temoignages — hygienenaturelle @ 12:55

« Nous pratiquons une HNI partielle, de jour seulement, depuis que Quentin a treize mois.

J’avais entendu parler de communication de l’élimination par le biais d’autres pratiques de maternage, mais n’y avais au départ pas prêté beaucoup d’attention.

Puis, avec les débuts de la marche vers onze mois, Quentin a commencé à refuser catégoriquement qu’on lui enfile des couches (il portait des lavables depuis ses premiers mois). J’ai donc décidé de le laisser fesses nues à la maison et de lui faire des propositions à l’extérieur, de temps à autre.

Il n’a jamais été question pour nous d’essayer à tout prix d’éviter les ratés. Quentin est d’ailleurs très vite allé chercher la serpillère de lui-même pour essuyer le sol. Le plus important pour moi était de le laisser libre de choisir le mode d’élimination qui lui convenait.
Il s’est rapidement remis à attendre qu’on lui ôte la couche pour faire pipi, comme il le faisait tout petit bébé lors du change. J’étais ravie de voir qu’il reprenait conscience de son besoin d’éliminer ailleurs que sur lui. Puis il a commencé à choisir des endroits stratégiques dans la maison pour se soulager, endroits où je plaçais des serpillères en prévision.
Etant très mobile, il a lui a toujours été très difficile de rester sur le pot et d’attendre que le pipi vienne. De même, il n’a accepté les propositions que pendant une courte phase, jusqu’à quinze mois environ. Aujourd’hui, il s’isole systématiquement pour se soulager et va jusqu’à nous pousser hors de la pièce si nous nous entêtons à rester près de lui ! A vingt-et-un mois, il est encore loin de ce que l’on entend communément par “propreté”. Tout compte fait, ce n’est pas le résultat final qui donne sens à mon expérience d’HNI. Elle s’inscrit dans une démarche plus large d’écoute des besoins de l’enfant et offre une leçon d’humilité : peu importent les fruits du travail, c’est le chemin parcouru ensemble qui compte.
 »

Cécile

12 septembre, 2009

Timing

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 20:20

Maintenant, mon petit garçon semble réglé comme du papier à musique, il fait toujours grosso modo aux mêmes heures :

- une fois au réveil

- une fois vers 11h-12h

- au réveil de sa sieste

- en début de soirée

- plus tard dans la soirée

Et c’est tout. Se fier au timing fonctionne donc pas mal, si ce n’est qu’il refuse parfois les propositions lorsqu’il est perturbé ou mécontent.

8 septembre, 2009

le pot de voyage

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 14:29

Je vous avais déjà parlé du pot de voyage Potette plus. Il se plie, s’utilise en pot classique et sert également de réducteur de toilettes.

Et si, en version pot, on n’a pas de sac, dehors ce n’est pas bien grave ! Mon fils adore faire ainsi ses besoins dans la nature ou même sur un coin de trottoir emoticone

Ensuite, en cas de grosse commission, il n’y a plus qu’à trouver de quoi enterrer la chose, comme le font les chats…

Illustration lors d’un vide-grenier :

dsc02917.jpg

 

Du coup, grâce à ce pot, hier a été une journée complètement sèche ! Et ça m’a incitée à franchir un cap pour les nuits en lui enlevant ses culottes de « sauvetage » (si on peut dire, lol !)…

7 septembre, 2009

patron du pantalon HNI

Classé dans : a faire soi-meme,Non classé — hygienenaturelle @ 13:54

ça y est, j’ai revu la coupe du pantalon, et je suis très très contente du résultat !

Voici le patron d’une jambe, pour une taille 2 ans :

dsc02920.jpg

Les mesures : 60 cm de long, 26 cm de large à la taille, 20,5 cm aux chevilles. Entrejambe à 38 cm de haut et de 34 cm de large.

Elastique de 40 cm de long et 2,5 cm de large.

Coudre le bas de la jambe bord à bord jusque l’entrejambe. Idem pour l’autre jambe. Assembler les 2 jambes au niveau de l’entrejambe. Bâtir un tunnel à la taille (prévoir 6 cm de tissu). Mettre l’élastique, coudre les deux extrémités et fermer le tunnel. Coudre un revers au niveau des chevilles. C’est vite fait !

Je conseille, en début de saison comme maintenant, de prévoir un pantalon un peu grand : les jambes étant relativement étroites, le simple revers en plus tient très bien.

Mon astuce pour adapter un patron à une autre taille : mesurer la longueur désirée à l’aide d’un autre pantalon qui va bien à votre enfant. Si désiré, y ajouter quelques centimètres de plus. A ce nombre, ajouter 6 cm de plus (pour les coutures). Tracer cette taille sur une feuille et adapter le reste des mesures soit à l’oeil, soit en calculant les proportions.

 

 

5 septembre, 2009

Des pantalons pour les petits sans couches

Classé dans : a faire soi-meme,Non classé — hygienenaturelle @ 21:31

Les pantalons sont généralement coupés pour des bébés portant une couche plus ou moins épaisse. Résultat : une taille assez haute et assez large, parfois une coupe très ample. Pour un bébé ou bambin fin, le pantalon lui arrive parfois sur les genoux ou donne l’impression qu’il nage dedans, selon la coupe de ce pantalon.
Du coup, bambin Koala ayant grandi et la fraicheur approchant, nous avons décidé de lui coudre nous-mêmes des pantalons coupés spécialement pour les tout-petits ne portant pas de couches, le tout en bio, tant qu’à faire. La coupe ajustée permet aussi d’éviter que l’éventuel caca ne coule par terre emoticone Comme ça, ce sera notre solution d’habillement principale, maintenant qu’il urine de moins en moins par jour et commence à s’autonomiser un peu.

Je pense que je pourrais encore ajuster le patron pour réduire un poil la taille du popotin, mais sinon, c’est parfait ! C’est une taille 2 ans, si ça vous intéresse, je pourrais essayer de mesurer le patron ou dessiner des carreaux dessus (pour dessiner les dimensions en taille réelle).

pantalonshni.jpg

veloursbio.jpg

Velours bio. On ne regarde pas le désordre, please ! emoticone

chanvre.jpg

Pantalon en molleton de chanvre (même remarque, nous sommes en période de rangement, si si !!!!!)

patronpantalon.jpg

2 septembre, 2009

Une star parle de l’HNI

Classé dans : General,Non classé,Temoignages — hygienenaturelle @ 14:20

Je ne sais pas du tout qui est cette actrice mais en tout cas c’est une mère qui pratique l’hygiène naturelle infantile et qui cododote emoticone

L’interview est en anglais, sous-titrée en espagnol : http://espanol. mujer.yahoo. com/blog/ Mamas-Famosas/ 71/Mayim- Bialik-de- dolo-adolescente -a-mam-poco- convencional

Un autre lien en anglais ici : http://omg.yahoo.com/blogs/goddess/spotlight-to-nightlight-mayim-bialik-from-teen-icon-to-unconventional-mom/270
 

 

28 août, 2009

Questions de pot

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 12:56

Voyant que des interrogations autour des pots surviennent, voici une petite récap :

La position assis, non physiologie, est à éviter. D’ailleurs, un bon pot, devrait permettre à l’enfant d’avoir une position semi accroupie. Pour un bébé, l’adulte le soutient sous les cuisses et le bébé a ainsi les fesses sous les genoux, position sécurisante et physiologique. Cela dit, il n’est pas toujours possible de soutenir en continu son bébé avec ses deux mains, soit parce que celui-ci est en train de téter, soit parce qu’il met un certain temps à déféquer et qu’il est lourd ! Dans ce cas, avec un pot spécial HNI ou un pot ou récipient à rebord lisse (qui ne va pas être inconfortable au bébé), il est possible de laisser les fesses du bébé reposer sur le rebord du peau, tout en continuant à le maintenir en position physiologique. Pour que le bébé n’ait pas une sensation désagréable (rebord froid ou rigide), on peut mettre un tissu sur le rebord (le poser, en acheter un spécialement conçu pour les contours de pot ou en confectionner un). A noter : lorsque je calais un petit pot entre mes jambes, je l’inclinais légèrement vers l’arrière, remontant ainsi les jambes de bébé et faisant une assise plus profonde et sécuritaire contre les jets d’urine ! Inconvénient : si on dose trop l’inclinaison, l’urine s’écoule ni vue ni connue par le bas (en coulant par dessus le rebord, en bas).

Cela dit, quand le bébé sera s’asseoir de lui-même, il pourra être assis sur le pot seul, s’il le désire. Attention alors à avoir un pot à assise bien profonde et, s’il s’agit d’un garçon, à rebord haut sur le devant !

En conclusion, le pot n’est pas ce qu’il y a de plus physiologique, l’idéal serait donc de faire faire ses besoins à votre bébé dehors ou au-dessus d’un lavabo, par exemple. Mais le pot est pratique car il permet parfois d’éviter de se lever et il est possible de s’en servir de manière physiologique en faisant faire à son bébé au-dessus du pot (il faudra alors parfois apprendre à viser !). De plus, c’est également pratique avec des bambins qui revendiquent leur autonomie et qui ne peuvent pas encore monter sur les toilettes (ou qui n’en ont pas forcément envie, voulant faire en même temps que quelqu’un qui fait déjà sur les toilettes, par exemple ! Et puis, de toute façon, les toilettes assises ne sont pas physiologiques).

Enfin, il est à noter que l’usage du pot coupe souvent le tout-petit de la vision de ce qu’il est en train de faire, à la différence de lorsqu’il élimine en position accroupie. Certains peuvent alors éprouver le besoin de mettre la main (pendant ou après) ou bien de regarder après. Il existe aussi des pots transparents, j’en ai déjà vu. Pour permettre au bambin de s’auto-gérer dans ses besoins, on peut lui permettre de vider le contenu de son pot dans les toilettes et de tirer la chasse d’eau ou de mettre de la sciure par-dessus (dans le cas où on est équipé de toilettes sèches !)…

Avis aux hispanophiles !

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 12:29

Une discussion active autour de l’HNI :

http://www.crianzanatural.com/forum/forum_posts.asp?TID=112688

Merci à Nike de l’avoir initiée emoticone

12345...16
 

adelinestephane |
Ensemble, sur le chemin du ... |
lesmathuanewyork |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 4grar
| relais de Dole
| carlafaria