Bébé couche libéré !

L’hygiène naturelle infantile au quotidien

7 mars, 2009

Les signaux

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 18:25

Les signaux sont la façon dont un bébé est capable de nous faire comprendre son envie d’éliminer. Tout comme l’on peut savoir qu’un bébé commence à avoir faim en le voyant sortir sa langue ou tourner sa tête gauche et à droite, par exemple, on peut savoir qu’il a envie d’éliminer juste en l’observant et en étant ainsi à l’écoute.

Souvent, ces signes sont :
- oraux : bébé qui pleure, qui grogne ou qui chouine.

- posturaux : bébé qui s’agite, qui bat des jambes ou autre partie du corps. Ou, au contraire, qui s’immobilise.

- verbaux ou gestuels : bébé qui signe ou qui reproduit le son psst. Ou encore, qui dit « pipi », « caca » ou « pot ».Ce peut être également un bambin qui montre sa couche ou sa culotte.
- autres : bébé qui s’énerve au sein ou demande sans arrêt à téter et arrête et recommence sans arrêt. J’avais aussi, dans le cas de mon bébé koala : bébé qui veut être posé. Ou encore : bébé qui s’accroupit.

 

 

5 mars, 2009

L’HNI en Espagne

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 17:28

Nike, maman espagnole, partage avec nous des liens espagnols traitant d’HNI :

« Je participe sur internet à un forum espagnol qui s’appelle Crianza Natural (= « parentage au naturel ») et certaines mères pratiquent l’hygiène naturelle avec enthousiasme, mais en géneral la plupart des mères du forum sont extrêmement sceptiques et même très méfiantes :

 

http://www.crianzanatural.com/forum/forum_posts.asp?TID=82068&PN=1

 

Sur un autre portail espagnol créé par une Allemande qui habite près de Barcelone, dans le forum un des sujets abordés est celui de l’hygiène naturelle (ils ont choisi de l’appeler « el método sin pañal », càd, « la méthode sans couches »), avec des témoignages, y compris le mien (mon pseudo est citronella). Là bien sûr, comme chacun sait de quoi on parle, tout se fait dans le respect et l’acceptation.

 

http://www.mowgli.es/foro.html

 

En Espagne, l’HNI est totalement inconnue du grand public, même dans les familles qui « élevent leur(s) enfant(s) autrement » : ce n’est ni connu, ni compris.  »

 

 

4 mars, 2009

période délicate

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 11:01

Avec mon petit koala, on est en plein dans la période délicate d’avant la marche. Il faut dire en plus qu’il fait plein de nouvelles acquisitions. Alors, on les ratés sont légion, j’ »attrape » en fait assez peu de pipis en journée. D’ailleurs, je n’insiste pas tellement, je ne lui propose que lorsqu’il signale ou au réveil. Parfois, il ne signale pas de la journée… Mais je sais que ça va passer, donc je lâche-prise…

Ce qui est moins plaisant, c’est qu’il refait lorsqu’il est sur mes genoux, donc je lui mets très souvent une culotte d’apprentissage.

J’essaie aussi de le laisser « à l’air libre » durant des périodes, car jusque là c’était très efficace pour relancer la communication autour de l’élimination (en lui permettant de revenir rapidement à ses sensations). Mais le beau temps n’est pas encore au rendez-vous, ce qui limite un peu les choses.

C’est pourquoi j’expérimente d’ailleurs les sarouels car je me dis qu’en plus d’éviter d’avoir une partie de la cuisse à l’air (entre la jambière et la culotte), comme le fond des sarouels sont bas, ils permettent aussi une liberté de mouvement et de contact avec sa peau intéressante. J’expérimente aussi à la maison une autre façon de se vêtir, mais je vais ouvrir un autre post pour vous en parler plus précisément.

25 février, 2009

Créatrice de mode HNI ?

Classé dans : a faire soi-meme,General,Non classé,Pret a porter — hygienenaturelle @ 21:33

Oula la, j’ai eu aujourd’hui plein d’idées de modèles exclusifs et encore plus pratiques pour l’HNI, à suivre, j’essaierai de voir ce que ça donne et vous mettre des photos ! emoticone

23 février, 2009

Message aux papas

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 16:32

J’étais au salon Primevère ce week-end, je tenais un stand pour le magazine Grandir Autrement et j’ai eu l’occasion de parler HNI avec une poignée de parents.

Un échange avec un futur papa m’a bien inspiré. Mais voici ce que j’aurais encore à dire…

Ce papa ne comprenait pas l’intérêt de se « fatiguer » avec l’HNI alors qu’à 2 ans (ou plus, peu importe), l’enfant apprenait somme toute assez vite. Là-dessus, nous avons bien discuté, j’ai dit qu’il ne fallait pas voir l’HNI comme un apprentissage et raisonner en terme d’efficacité mais comme une relation, une communication et raisonner en terme de qualité d’écoute.

Il avait peur que ce soit beaucoup d’énergie et de contraintes, argument commun à bien des parents. Là- dessus, je dirais juste que chacun est juge de ses limites mais que, personnellement, je n’ai pas trouvé ça contraignant d’écouter les besoins d’élimination de mes enfants, et que j’ai trouvé l’allaitement parfois plus contraignant, notamment la nuit (même si c’est merveilleux pour la relation mère-enfant) !

Ce papa a aussi dit qu’il n’avait pas l’impression d’avoir souffert d’avoir porté des couches. C’est ce dernier point qui m’interroge. Les « ça n’a jamais fait de mal à personne » (clamé au sujet de la fessée ou autre) cachent souvent des blessures qu’on préfère ne pas entrevoir. Et ce n’est pas un hasard selon moi si les hommes sont souvent moins réceptifs à l’idée de l’HNI. Quid de la sensation de petit garçon de se faire tartiner les fesses et parties génitales par une mère gênée de devoir toucher à « ça » ou énervée de devoir enlever les selles étalées partout ? Quid de la frustration de ne jamais avoir pu avoir accès à ses parties génitales avant 2 ans ou plus, sinon entre deux changes, avec une mère ou gardienne s’empressant de repousser la main « balladeuse » ? Tout cela n’a sans doute jamais tué personne mais ces petits traumas sont-ils à banaliser pour autant ?

Enfin, je voudrais dire que les papas, plus que les mamans, peuvent avoir peur de « ne pas être à la hauteur » ou encore être frustrés de voir que « ça marche » avec leur compagne mais pas avec eux. C’est ce que me disais un papa vu il y a plusieurs mois et revu hier. Comme il le disait, ça vient alors avec le temps ET le lâcher-prise. Il faut du temps pour tisser une relation avec un nouveau-né, parfois des mois, alors si l’HNI tarde à se mettre en place, sachons l’accepter et garder confiance emoticone

De plus, ce n’est pas parce que sa compagne pratique que le conjoint doit faire de même, s’il n’en n’a pas envie. Sachons être tolérants les uns envers les autres !

 

18 février, 2009

On en parle…

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 12:55

Je trouve que ça vaut le coup de le signaler car ce genre d’article est sans doute pas mal lu et surtout parce que je me souviens qu’après avoir lu un article sur les lavables sur le même site, j’en avais vu fleurir ensuite sur de nombreux autres sites grand public…

http://www.magicmaman.com/,bye-bye-les-couches-et-vive-l-hygiene-naturelle,60,8891.asp

17 février, 2009

Association Materner sans couches

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 15:11

Bonjour,
l’association Materner sans couches a vu le jour pour offrir des supports d’informations et d’échanges au sujet de l’hygiène naturelle infantile ou le fait de répondre aux besoins d’élimination d’un tout petit.
A ce titre, nous vous proposons une première réunion d’information pour vous permettre d’échanger sur ce thème, que vous pratiquiez déjà avec votre enfant ou que vous vous posiez des questions sur ce sujet.
La réunion aura lieu le mardi 24 février à 14h30 à Grenoble. Pour plus d’information, vous pouvez contacter asso-at-hygienenaturelleinfantile.com

Mais nous espérons aussi proposer des réunions aux quatre coins de l’hexagone, par le biais de parents ressources de l’association. Si vous souhaitez en être, vous pouvez nous contacter par mail : carine-at-hygienenaturelleinfantile.com

De plus, de l’aide bénévole pour la conception de dépliants informatifs pourra être la bienvenue aussi.

3 février, 2009

Témoignage d’une « expat »

Classé dans : General,Temoignages — hygienenaturelle @ 14:19

C’est une collègue qui m’a convaincue d’essayer : elle avait pratiqué l’HNI avec son fils (continent à un an). Je dois dire que j’étais plutôt sceptique au début – et pourtant, elle avait utilisé tous les bons arguments pour tenter de me convaincre (pour l’environnement, pour le respect du bébé, etc.), avec explications et descriptions « théoriques » à l’appui.  Mais, comme beaucoup je pense, je me disais que c’était un peu de la « folie », que je n’allais pas passer mon temps à guetter le moindre signe de notre bébé, dont je n’arrivais même pas à l’époque à distinguer les pleurs de faim ou de fatigue… En gros, je me disais « Je l’allaite, c’est déjà beaucoup ! »
Ce qui m’a convaincue ? La preuve par l’exemple : alors qu’elle me rendait visite, cette collègue a repéré qu’Ariane – qui avait à peine 2 mois alors – avait besoin de faire pipi. Moi je ne voyais rien d’autre que mon bébé qui geignait un peu… « normal à cet âge-là », hein ?!

Elle m’a proposé d’essayer, l’a prise dans ses bras au-dessus du lavabo, fait « tss-tsss »… et ça a marché sur le champ ! J’ai été épatée…
Depuis, je continue, avec un grand bol en inox. Je télé-travaille à mi-temps… ce qui fait que je suis en permanence sous le même toit qu’Ariane. Mais comme je ne suis pas tout le temps disponible, je lui laisse toujours une couche (lavable), sauf lorsqu’elle a fait pipi et que je la mets alors sur son tapis d’éveil, avec une couche étalée sous ses fesses, « au cas où ».
C’est le compromis que j’ai trouvé pour pratiquer l’HNI sans me sentir esclave et à l’affût permanent des pipis et cacas de ma fille (ma crainte initiale). Ca me permet d’être plus relax… et c’est plutôt positif : sans pression, le « lâcher-prise » est sans doute plus facile. Quoi qu’il en soit, la couche est très souvent sèche ! A la maison, je ne lui mets pas de pantalon, mais des chaussettes à moi sur les jambes, pour avoir rapidement accès à la couche. Du coup, j’arrive à réagir assez vite à ses signaux, et je lui propose également avant et après la sieste/nuit. Et mon mari s’y est mis aussi !
Il y a des hauts et des bas, bien sûr, mais quand il arrive à Ariane de se cabrer (rarement) au moment où je veux la mettre au dessus du pot, je n’insiste pas. Et la fois d’après, ça marche ! Enfin, jusqu’à présent (elle va bientôt avoir 6 mois).

Mathilde C.

1 février, 2009

Positions

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 13:03

Voici quelques idées de propositions pour permettre à son bébé d’éliminer :

- Avec un nouveau-né, durant la tétée, on peut simplement placer un petit pot ou une petite boite, à caler entre les jambes de la maman. Si le bébé ne tête pas, on peut lui faire prendre la même position en madone.

- Que le bébé tienne sa tête ou pas, on peut l’installer dos contre soi, en le tenant sous les cuisses. Ainsi, ses genoux sont plus hauts que ses fesses et cette position dite en grenouille est tout à fait physiologique, elle est idéale pour éliminer.

dscf2782perrinelavoipierre.jpgdscf2781perrinelavoipierre.jpg

- Même chose quand on propose à son bébé de faire ses besoins sur un pot ou sur les toilettes, sauf que les fesses du bébé reposent sur quelque chose. Sur les toilettes, on s’assoiera derrière son bébé, soit dans la position usuelle, soit à l’envers si on préfère qu’un jet puissant de garçon aille asperger le couvercle des toilettes plutôt que toute la pièce…

dscf2776perrinelavoipierre.jpg

Toutes ces positions permettent d’accompagner son enfant dans l’élimination, du fait que le bébé est en contact étroit avec la personne qui le soutient. L’enfant peut également être accompagné dans la détente de ses sphincters par des sons, tel le fameux « psst ».

20 janvier, 2009

Bébé crapahuteur

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 21:32

Bébé Koala a pile 10 mois : il crapahute de plus en plus (il est capable de traverser tout notre petit appartement sur 3 pattes ou sur les fesses !) et pense donc de moins en moins à signaler. Du coup, il se rattrape la nuit ! La nuit, il dort, mais aussi il tète beaucoup et élimine plus que d’habitude (la journée, il n’a pas que ça à faire…). Mais la nuit, il préfère éliminer sur son pot, donc il se tortille ou pleure jusqu’à ce que je songe à le mettre au dessus du pot ! (parfois, je met du temps à comprendre quand je suis bien ensommeillée).

Ah, les joies du 4 pattes (pour l’instant 3, en l’occurence, il y a toujours une jambe non syncro…) !

1234567
 

adelinestephane |
Ensemble, sur le chemin du ... |
lesmathuanewyork |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 4grar
| relais de Dole
| carlafaria