Bébé couche libéré !

L’hygiène naturelle infantile au quotidien

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 4 mars 2009

4 mars, 2009

Nouvel usage d’un lange

Classé dans : a faire soi-meme,Non classé,Pret a porter — hygienenaturelle @ 11:12

… ou comment se vêtir d’un lange !

Voilà une façon économique et facile de se vêtir, qui ne nécessite aucun savoir-faire particulier. Raffa en parle sur son blog ici http://raffa.grandmenage.info/post/2007/08/19/L_%C3%A9coemballage_humain___les_v%C3%AAtements_drap%C3%A9s_et_nou%C3%A9s

Comme j’avais envie de quelque chose qui puisse permettre à bébé koala d’avoir le bas du corps libéré tout en faisant en sorte que ce soit discret et qu’il ait les fesses isolées du sol parfois froid, et qui plus est qui s’enlève et se mette facilement sans devoir tout changer, j’ai eu l’idée d’utiliser un lange pour draper bébé à la romaine.

Hop : un noeud sur l’épaule, une ceinture autour de la taille, et le tour est joué !

Voilà ce que ça donne :

copiededsc01556.jpgcopiededsc01552.jpg

Bye bye, machine à coudre !

Par contre, j’imagine qu’un lange de cette taille ne conviendra pas à un gros bébé, mais il sera sans doute possible d’utiliser un carré de tissu plus grand…

période délicate

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 11:01

Avec mon petit koala, on est en plein dans la période délicate d’avant la marche. Il faut dire en plus qu’il fait plein de nouvelles acquisitions. Alors, on les ratés sont légion, j’ »attrape » en fait assez peu de pipis en journée. D’ailleurs, je n’insiste pas tellement, je ne lui propose que lorsqu’il signale ou au réveil. Parfois, il ne signale pas de la journée… Mais je sais que ça va passer, donc je lâche-prise…

Ce qui est moins plaisant, c’est qu’il refait lorsqu’il est sur mes genoux, donc je lui mets très souvent une culotte d’apprentissage.

J’essaie aussi de le laisser « à l’air libre » durant des périodes, car jusque là c’était très efficace pour relancer la communication autour de l’élimination (en lui permettant de revenir rapidement à ses sensations). Mais le beau temps n’est pas encore au rendez-vous, ce qui limite un peu les choses.

C’est pourquoi j’expérimente d’ailleurs les sarouels car je me dis qu’en plus d’éviter d’avoir une partie de la cuisse à l’air (entre la jambière et la culotte), comme le fond des sarouels sont bas, ils permettent aussi une liberté de mouvement et de contact avec sa peau intéressante. J’expérimente aussi à la maison une autre façon de se vêtir, mais je vais ouvrir un autre post pour vous en parler plus précisément.

 

adelinestephane |
Ensemble, sur le chemin du ... |
lesmathuanewyork |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | 4grar
| relais de Dole
| carlafaria