Bébé couche libéré !

L’hygiène naturelle infantile au quotidien

  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 12 février 2009

12 février, 2009

Il y a trois ans…

Classé dans : Non classé,Temoignages — hygienenaturelle @ 15:24

J’ai retrouvé le « journal de bord » de mes premières expériences d’HNI avec mon 3 ans et demi maintenant !

Je vous le fait partager, tel quel…

Jeudi 1er septembre

Hier soir, j’ai décidé d’entrer dans une période d’observation. Donc après son bain pendant que je le massais il y a eu un petit pipi que j’ai remarqué quand j’ai vu que mes habits étaient mouillés… Ben oui je ne regardais pas en bas à ce moment-là. Et après j’ai bien veillé à surveiller si sa couche était mouillée pour la changer immédiatement jusqu’à ce qu’il mange et s’endorme. Et là waouh ça n’a peut-être rien à voir mais il a fait sa première nuit d’une traite ! De 20h30 à 5h ! (Moi je me suis réveillé à 3h un peu inquiète !). Je l’ai changé tout de suite et sa couche était à peine mouillée (il venait peut-être de faire d’où un sommeil au sec ?). Après j’ai décidé de mettre en place l’idée de la couche sans culotte de protection qui m’avait bien plu.

Mes conclusions :

Il fait des petits pipis : ne pas mettre d’inserts (mes couches laissent déjà transpirer l’humidité pas forcément immédiatement)

Il en fait effectivement plusieurs au réveil du matin.

Quand il fait ses siestes il se réveille à cause du pipi.

Il y a de longs moments sans pipi.

C’est vrai : quand il se tortille et pleure, c’est qu’il y a du pipi dans l’air (et il grogne pour le caca). Avant quand ça arrivait pendant la tétée je croyais qu’il avait besoin de roter et alors il n’était pas content !

Du coup bilan : au moins il est plus au sec ! Et il est tout content quand je le change ou lui laisse plus longtemps les fesses à l’air. Il parait même plus détendu aujourd’hui… Par contre qu’est-ce que ça use comme couches ! Pour essayer je lui ai mis un torchon plié tout mignon mais là ça transperce bien…

Du coup trois solutions : arrêter là, le mettre tout nu ou investir dans des langes ou autre pour la maison ou passer à la phase 2…

 

Vendredi 2 septembre

C’est incroyable ! Comme hier il avait mouillé 15 couches sans compter les fois sans (heureusement qu’en ce moment il est entre la taille S et M), on s’est lancé dans la phase action. Et ça marche !

La première fois rien. Alors je lui mets une couche en lui expliquant qu’on va bientôt emmener son frère à l’école et que je ne pourrais plus le changer. Il s’est tortillé un peu entre temps et devant l’école s’est endormi dans l’écharpe. Au réveil, vite je le déshabille et le met au-dessus du lavabo. Comme j’ai mal au poignet ça me devient vite difficile, je m’assois quelques secondes sur le rebord de la baignoire. Et un gros pipi jaillit ! Je n’ai pu m’empêcher un petit moment de recul qui l’a fait sursauter mais me suis empressée de lui exprimer ma joie. Plus tard, on se promène et il se rendort. Au réveil, je ressaie, rien. Je lui donne le sein et au bout d’un moment il se tortille. Retour à la salle de bain et il ne se passe rien. Je me dis que peut-être il ne se plait pas dans cette position où, à cause de mon poignet, je suis crispée. Je me rassois sur le rebord de la baignoire (pas de place aux toilettes !) et un autre gros pipi !  Et sa couche est toujours sèche comme ça ! En 6h il a mouillé seulement trois couches. Encore plus tard il se tortille, on ressaie et là il n’est pas content du tout. J’ai compris : il n’a pas envie.

J’ai l’impression qu’il fait des pipis plus importants et du coup plus espacés par rapport à hier. L’expérience au bout de si peu en vaut déjà la peine, ne serait-ce pour se rendre compte que nos bébés (à même pas trois mois) sont vraiment des champions.

 

Après-midi : après la sieste, un autre pipi. J’ai déjà remarqué qu’il pète avant de faire (ou non). D’ailleurs avant que le pipi sorte il a gémi d’une façon, je pensais qu’il en avait marre de la position mais après j’ai compris que ça ressemblait à un cri de poussée. Après j’ai raté les petits pipis, il faut dire que je guettais l’heure de la sortie des classes.

Un pipi en soirée.

 

Samedi :

Le pipi du réveil matinal. Et même une goutte de caca.

Après on était toute la journée en vadrouille…

 

Dimanche :

J’en rate pas mal mais quand même un caca et un pipi dans les toilettes !

Et un gros dodo la nuit dernière, youpi !

Puis c’est encore la vadrouille…

 

Lundi :

J’en rate beaucoup car la douleur à la main est trop forte, je ne suis pas disponible, mais j’ai quand même un pipi. Puis je vais chez le docteur, et là c’est l’angoisse : j’ai une tendinite et doit porter une attelle poignet-pouce au moins un mois…

 

Mercredi :

Comme il ronchonne, je le mets fesses nues. Besoin de le poser : je le mets sur une serviette par terre et là avec ses pieds il rampe sur le dos ! Puis pipi !

 

Et puis plus rien car les douleurs dans les poignets deviennent intolérables (syndrome du canal carpien en fait). Ca dure comme ça plusieurs mois. Et puis ensuite c’est l’hiver, mon fils a quelques problèmes de santé et finalement j’ai la flemme…

 

En avril, je commande L’hygiène naturelle de l’enfant. Et là, ça me convainc définitivement et je me demande pourquoi je n’avais pas repris l’expérience. Il me semble que c’est important pour un bébé de pouvoir avoir conscience de ses besoins, de ne pas perdre le contact avec son corps, de se sentir plus libre de ses mouvements, de se sentir plus écouté aussi !

Alors vendredi 7 avril au soir, je l’emmène au dessus des toilettes pour le réhabituer, sans penser qu’il puisse faire et… pipi au bout de 5 secondes !

Samedi, au réveil, repipi ! Encore un ou deux pipis dans la journée et le bénéfice de le laisser juste en pantalon à un moment de l’après-midi. Quel bonheur de le porter sans couche, de le sentir entièrement, de ne pas sentir d’écran entre nous.

Dimanche, beaucoup de pipis dans les toilettes, j’ai l’impression de les sentir venir, je n’attends jamais plus de 15 secondes et mon fiston est très content. Et même un caca. Quelle joie de ne pas avoir à batailler pour qu’il ne mette pas les doigts dans son caca ! Par contre, du coup il n’est pas content du tout quand je lui remets une couche !

J’ai l’impression que je n’étais pas prête avant ! Maintenant, je vois bien que ça commençait à être compliqué le moment du change, ça me motive peut-être aussi…

Par contre j’ai l’impression parfois de proposer et non pas d’attendre qu’il manifeste son envie. Mais il fait pipi de suite : est-ce qu’il se force ou c’est qu’il sait relâcher comme expliqué dans le livre ?

Lundi : un peu grognon, ça marche moins bien ! Mais il met déjà les vieilles culottes de son grand frère…

Mercredi : que de progrès ! toute la matinée sans couches et tous les besoins dans les toilettes. Je ne mets les couches que pour les sorties ou les siestes (de toute façon sinon il manifeste qu’il ne veut plus de couches !)

 

 

 

 

 

adelinestephane |
Ensemble, sur le chemin du ... |
lesmathuanewyork |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 4grar
| relais de Dole
| carlafaria