Bébé couche libéré !

L’hygiène naturelle infantile au quotidien

  • Accueil
  • > Archives pour février 2009

28 février, 2009

Sarouels d’apprentissage

Classé dans : Non classé,Pret a porter — hygienenaturelle @ 20:06

Je ne peux pas résister à l’envie de vous montrer les premiers sarouels que nous venons de mettre au point en famille. Ils sont spécialement conçus pour l’hygiène naturelle infantile ou aussi pour la période de transition entre les couches et la continence.

Ils se portent avec le bas (les « pattes », si on peut dire) du sarouel autour des genoux. Ils sont dotés d’un insert absorbant.

Par temps frais, on peut même rajouter des jambières et bébé/bambin n’aura ainsi pas le haut de la cuisse au frais, comme avec une culotte.

dsc01499.jpgdsc01512.jpg

 

dsc01510.jpg dsc01500.jpg

Voilou, il ne nous reste plus qu’à perfectionner la technique emoticone

25 février, 2009

Créatrice de mode HNI ?

Classé dans : a faire soi-meme,General,Non classé,Pret a porter — hygienenaturelle @ 21:33

Oula la, j’ai eu aujourd’hui plein d’idées de modèles exclusifs et encore plus pratiques pour l’HNI, à suivre, j’essaierai de voir ce que ça donne et vous mettre des photos ! emoticone

Envoyez-moi vos photos

Classé dans : Non classé — hygienenaturelle @ 8:57

J’aimerais bien créer un album photo sur ce blog pour illustrer toutes les solutions qu’on peut trouver en matière d’HNI.

Alors si vous avez des photos avec des choses que vous avez confectionné de vos petites mains, ou encore que vous avez inventé ou encore acheté (babygowns, peau de mouton, que sais-je), n’hésitez pas à me les envoyer à carine-at-hygienenaturelleinfantile-point-com emoticone

 

D’autre part, je cherche une/un tricoteur qui serait intéressé à confectionner des Cul’hop en laine, avis aux amateurs…

23 février, 2009

Message aux papas

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 16:32

J’étais au salon Primevère ce week-end, je tenais un stand pour le magazine Grandir Autrement et j’ai eu l’occasion de parler HNI avec une poignée de parents.

Un échange avec un futur papa m’a bien inspiré. Mais voici ce que j’aurais encore à dire…

Ce papa ne comprenait pas l’intérêt de se « fatiguer » avec l’HNI alors qu’à 2 ans (ou plus, peu importe), l’enfant apprenait somme toute assez vite. Là-dessus, nous avons bien discuté, j’ai dit qu’il ne fallait pas voir l’HNI comme un apprentissage et raisonner en terme d’efficacité mais comme une relation, une communication et raisonner en terme de qualité d’écoute.

Il avait peur que ce soit beaucoup d’énergie et de contraintes, argument commun à bien des parents. Là- dessus, je dirais juste que chacun est juge de ses limites mais que, personnellement, je n’ai pas trouvé ça contraignant d’écouter les besoins d’élimination de mes enfants, et que j’ai trouvé l’allaitement parfois plus contraignant, notamment la nuit (même si c’est merveilleux pour la relation mère-enfant) !

Ce papa a aussi dit qu’il n’avait pas l’impression d’avoir souffert d’avoir porté des couches. C’est ce dernier point qui m’interroge. Les « ça n’a jamais fait de mal à personne » (clamé au sujet de la fessée ou autre) cachent souvent des blessures qu’on préfère ne pas entrevoir. Et ce n’est pas un hasard selon moi si les hommes sont souvent moins réceptifs à l’idée de l’HNI. Quid de la sensation de petit garçon de se faire tartiner les fesses et parties génitales par une mère gênée de devoir toucher à « ça » ou énervée de devoir enlever les selles étalées partout ? Quid de la frustration de ne jamais avoir pu avoir accès à ses parties génitales avant 2 ans ou plus, sinon entre deux changes, avec une mère ou gardienne s’empressant de repousser la main « balladeuse » ? Tout cela n’a sans doute jamais tué personne mais ces petits traumas sont-ils à banaliser pour autant ?

Enfin, je voudrais dire que les papas, plus que les mamans, peuvent avoir peur de « ne pas être à la hauteur » ou encore être frustrés de voir que « ça marche » avec leur compagne mais pas avec eux. C’est ce que me disais un papa vu il y a plusieurs mois et revu hier. Comme il le disait, ça vient alors avec le temps ET le lâcher-prise. Il faut du temps pour tisser une relation avec un nouveau-né, parfois des mois, alors si l’HNI tarde à se mettre en place, sachons l’accepter et garder confiance emoticone

De plus, ce n’est pas parce que sa compagne pratique que le conjoint doit faire de même, s’il n’en n’a pas envie. Sachons être tolérants les uns envers les autres !

 

18 février, 2009

On en parle…

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 12:55

Je trouve que ça vaut le coup de le signaler car ce genre d’article est sans doute pas mal lu et surtout parce que je me souviens qu’après avoir lu un article sur les lavables sur le même site, j’en avais vu fleurir ensuite sur de nombreux autres sites grand public…

http://www.magicmaman.com/,bye-bye-les-couches-et-vive-l-hygiene-naturelle,60,8891.asp

17 février, 2009

Association Materner sans couches

Classé dans : General,Non classé — hygienenaturelle @ 15:11

Bonjour,
l’association Materner sans couches a vu le jour pour offrir des supports d’informations et d’échanges au sujet de l’hygiène naturelle infantile ou le fait de répondre aux besoins d’élimination d’un tout petit.
A ce titre, nous vous proposons une première réunion d’information pour vous permettre d’échanger sur ce thème, que vous pratiquiez déjà avec votre enfant ou que vous vous posiez des questions sur ce sujet.
La réunion aura lieu le mardi 24 février à 14h30 à Grenoble. Pour plus d’information, vous pouvez contacter asso-at-hygienenaturelleinfantile.com

Mais nous espérons aussi proposer des réunions aux quatre coins de l’hexagone, par le biais de parents ressources de l’association. Si vous souhaitez en être, vous pouvez nous contacter par mail : carine-at-hygienenaturelleinfantile.com

De plus, de l’aide bénévole pour la conception de dépliants informatifs pourra être la bienvenue aussi.

15 février, 2009

Nos culottes qui s’ouvrent

Classé dans : a faire soi-meme,Non classé,Pret a porter — hygienenaturelle @ 15:24

J’en avais parlé dans le post Bricoler une culotte qui s’ouvre – suite, sauf que maintenant, nous en avons fait des qui ne sont pas « bricolées » et qui ont de belles pressions (merci Aurélie !).

Elles sont bien pratiques emoticone

copiededsc01417.jpg

D’ailleurs, on a testé d’autres culottes qui s’ouvrent qui seront prochainement en vente dans la tite boutique HNI et, il n’y a pas à dire, les culottes qui s’ouvrent devant, c’est super pratique !

ecapantbassedef.jpg

14 février, 2009

L’HNI, de la naissance à la continence

Classé dans : Non classé,Temoignages — hygienenaturelle @ 14:38

Léonard a désormais 23 mois. Nous avons commencé l’HNI dès sa naissance, avec beaucoup
d’interrogations, le sentiment de se lancer dans un grand inconnu et peu d’assurance d’y arriver… Je me fiais à ses signaux jusqu’à ses 2 mois, puis je ne voyais plus rien. Ce fut donc essentiellement le timing qui m’a guidé, jusqu’à ses 18 mois environ. Mon fils a très peu porté de couches, et plus aucune depuis avant ses un an. Cela ne me semblait alors pas plus compliqué de changer un pantalon qu’une couche. En revanche, avec un bébé de quelques mois, ce n’est pas évident de gérer le sans couche et le froid ambiant. J’avoue que je n’ai pas LA bonne solution. On a mis de la moquette. Nous avons connu des moments où Léonard refusait d’éliminer et j’avais recours à quelques stratagèmes : par exemple, je le mettais au sein sur le rebord de la baignoire. Et lui faire faire à l’extérieur était très efficace. A chaque fois qu’on arrivait chez quelqu’un, c’était pissou juste avant. Dehors, c’était plus pratique car sinon orienter le jet de Léonard n’était pas toujours chose aisée. A partir d’un moment, j’ai senti que je pouvais me fier davantage à mon intuition et il a commencé aussi à dire « pipi » quand il avait envie. C’était parfois avant ledit pipi mais aussi souvent pendant ou après. Nous avions tout de même beaucoup de journées sans pantalon mouillé et puis des jours avec 4 ou 5
pantalons mouillés. Et tout à coup à partir de mi-décembre, il a commencé à signaler tous ses pipis avant, sans exception. C’est arrivé tout à coup, sans que je ne note rien de particulier. Depuis, il y a eu quelques rares accidents, notamment le soir du réveillon de Noël où je pense qu’il était très absorbé dans ses jeux avec ses cousines, ainsi qu’ un autre jour où il n’a pas annoncé plusieurs pipis. Je n’utilise plus le timing et il m’arrive de lui demander oralement
s’il veut faire pipi. Il ne fait pipi que sur le pot ou, à l’occasion, dans une baignoire quand c’est plus facile, chez les autres. Il n’arrive pas à baisser son pantalon et je l’aide, même si j’essaie de le laisser faire le plus possible. Il sait qu’il doit appuyer avec un doigt pour orienter le jet à l’intérieur du pot. Sans cela, c’est la lance à incendie … Je prends encore du change quand on sort mais je ne l’utilise jamais. Cela me semble de toute façon une bonne habitude, il peut arriver tant d’incident mouillant non lié à l’élimination !
En écrivant ces quelques lignes, je m’aperçois que l’on oublie très vite comment les choses ont évolué. Tout se fait progressivement et en permanence. C’est exactement comme cela que j’envisageais l’HNI, tout en douceur.
Caroline

12 février, 2009

Il y a trois ans…

Classé dans : Non classé,Temoignages — hygienenaturelle @ 15:24

J’ai retrouvé le « journal de bord » de mes premières expériences d’HNI avec mon 3 ans et demi maintenant !

Je vous le fait partager, tel quel…

Jeudi 1er septembre

Hier soir, j’ai décidé d’entrer dans une période d’observation. Donc après son bain pendant que je le massais il y a eu un petit pipi que j’ai remarqué quand j’ai vu que mes habits étaient mouillés… Ben oui je ne regardais pas en bas à ce moment-là. Et après j’ai bien veillé à surveiller si sa couche était mouillée pour la changer immédiatement jusqu’à ce qu’il mange et s’endorme. Et là waouh ça n’a peut-être rien à voir mais il a fait sa première nuit d’une traite ! De 20h30 à 5h ! (Moi je me suis réveillé à 3h un peu inquiète !). Je l’ai changé tout de suite et sa couche était à peine mouillée (il venait peut-être de faire d’où un sommeil au sec ?). Après j’ai décidé de mettre en place l’idée de la couche sans culotte de protection qui m’avait bien plu.

Mes conclusions :

Il fait des petits pipis : ne pas mettre d’inserts (mes couches laissent déjà transpirer l’humidité pas forcément immédiatement)

Il en fait effectivement plusieurs au réveil du matin.

Quand il fait ses siestes il se réveille à cause du pipi.

Il y a de longs moments sans pipi.

C’est vrai : quand il se tortille et pleure, c’est qu’il y a du pipi dans l’air (et il grogne pour le caca). Avant quand ça arrivait pendant la tétée je croyais qu’il avait besoin de roter et alors il n’était pas content !

Du coup bilan : au moins il est plus au sec ! Et il est tout content quand je le change ou lui laisse plus longtemps les fesses à l’air. Il parait même plus détendu aujourd’hui… Par contre qu’est-ce que ça use comme couches ! Pour essayer je lui ai mis un torchon plié tout mignon mais là ça transperce bien…

Du coup trois solutions : arrêter là, le mettre tout nu ou investir dans des langes ou autre pour la maison ou passer à la phase 2…

 

Vendredi 2 septembre

C’est incroyable ! Comme hier il avait mouillé 15 couches sans compter les fois sans (heureusement qu’en ce moment il est entre la taille S et M), on s’est lancé dans la phase action. Et ça marche !

La première fois rien. Alors je lui mets une couche en lui expliquant qu’on va bientôt emmener son frère à l’école et que je ne pourrais plus le changer. Il s’est tortillé un peu entre temps et devant l’école s’est endormi dans l’écharpe. Au réveil, vite je le déshabille et le met au-dessus du lavabo. Comme j’ai mal au poignet ça me devient vite difficile, je m’assois quelques secondes sur le rebord de la baignoire. Et un gros pipi jaillit ! Je n’ai pu m’empêcher un petit moment de recul qui l’a fait sursauter mais me suis empressée de lui exprimer ma joie. Plus tard, on se promène et il se rendort. Au réveil, je ressaie, rien. Je lui donne le sein et au bout d’un moment il se tortille. Retour à la salle de bain et il ne se passe rien. Je me dis que peut-être il ne se plait pas dans cette position où, à cause de mon poignet, je suis crispée. Je me rassois sur le rebord de la baignoire (pas de place aux toilettes !) et un autre gros pipi !  Et sa couche est toujours sèche comme ça ! En 6h il a mouillé seulement trois couches. Encore plus tard il se tortille, on ressaie et là il n’est pas content du tout. J’ai compris : il n’a pas envie.

J’ai l’impression qu’il fait des pipis plus importants et du coup plus espacés par rapport à hier. L’expérience au bout de si peu en vaut déjà la peine, ne serait-ce pour se rendre compte que nos bébés (à même pas trois mois) sont vraiment des champions.

 

Après-midi : après la sieste, un autre pipi. J’ai déjà remarqué qu’il pète avant de faire (ou non). D’ailleurs avant que le pipi sorte il a gémi d’une façon, je pensais qu’il en avait marre de la position mais après j’ai compris que ça ressemblait à un cri de poussée. Après j’ai raté les petits pipis, il faut dire que je guettais l’heure de la sortie des classes.

Un pipi en soirée.

 

Samedi :

Le pipi du réveil matinal. Et même une goutte de caca.

Après on était toute la journée en vadrouille…

 

Dimanche :

J’en rate pas mal mais quand même un caca et un pipi dans les toilettes !

Et un gros dodo la nuit dernière, youpi !

Puis c’est encore la vadrouille…

 

Lundi :

J’en rate beaucoup car la douleur à la main est trop forte, je ne suis pas disponible, mais j’ai quand même un pipi. Puis je vais chez le docteur, et là c’est l’angoisse : j’ai une tendinite et doit porter une attelle poignet-pouce au moins un mois…

 

Mercredi :

Comme il ronchonne, je le mets fesses nues. Besoin de le poser : je le mets sur une serviette par terre et là avec ses pieds il rampe sur le dos ! Puis pipi !

 

Et puis plus rien car les douleurs dans les poignets deviennent intolérables (syndrome du canal carpien en fait). Ca dure comme ça plusieurs mois. Et puis ensuite c’est l’hiver, mon fils a quelques problèmes de santé et finalement j’ai la flemme…

 

En avril, je commande L’hygiène naturelle de l’enfant. Et là, ça me convainc définitivement et je me demande pourquoi je n’avais pas repris l’expérience. Il me semble que c’est important pour un bébé de pouvoir avoir conscience de ses besoins, de ne pas perdre le contact avec son corps, de se sentir plus libre de ses mouvements, de se sentir plus écouté aussi !

Alors vendredi 7 avril au soir, je l’emmène au dessus des toilettes pour le réhabituer, sans penser qu’il puisse faire et… pipi au bout de 5 secondes !

Samedi, au réveil, repipi ! Encore un ou deux pipis dans la journée et le bénéfice de le laisser juste en pantalon à un moment de l’après-midi. Quel bonheur de le porter sans couche, de le sentir entièrement, de ne pas sentir d’écran entre nous.

Dimanche, beaucoup de pipis dans les toilettes, j’ai l’impression de les sentir venir, je n’attends jamais plus de 15 secondes et mon fiston est très content. Et même un caca. Quelle joie de ne pas avoir à batailler pour qu’il ne mette pas les doigts dans son caca ! Par contre, du coup il n’est pas content du tout quand je lui remets une couche !

J’ai l’impression que je n’étais pas prête avant ! Maintenant, je vois bien que ça commençait à être compliqué le moment du change, ça me motive peut-être aussi…

Par contre j’ai l’impression parfois de proposer et non pas d’attendre qu’il manifeste son envie. Mais il fait pipi de suite : est-ce qu’il se force ou c’est qu’il sait relâcher comme expliqué dans le livre ?

Lundi : un peu grognon, ça marche moins bien ! Mais il met déjà les vieilles culottes de son grand frère…

Mercredi : que de progrès ! toute la matinée sans couches et tous les besoins dans les toilettes. Je ne mets les couches que pour les sorties ou les siestes (de toute façon sinon il manifeste qu’il ne veut plus de couches !)

 

 

 

 

10 février, 2009

Tricoter en suédois…

Classé dans : a faire soi-meme,Non classé — hygienenaturelle @ 13:51

Pour ceux qui parlent suédois, mon explication de tricot de cul’hop (culotte qui s’ouvre) a été traduite ici :

http://pinkgreense.blogspot.com/2009/02/variant-av-knytblojewrapen.html

emoticone

12
 

adelinestephane |
Ensemble, sur le chemin du ... |
lesmathuanewyork |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 4grar
| relais de Dole
| carlafaria